Une dose de réconfort à croquer
Ils nous viennent tout droit d’Écosse, et leur recette remonte au Moyen Âge. C’était alors un pain de sucre aux épices, qui cuisait au four très doucement, deux fois.

Pour les proportions, rien de plus simple : 3, 2, 1 ! 3 doses de farine, 2 doses de beurre, 1 dose de sucre. À cette base, vous pourrez ajouter en fonction de vos goûts, pépites de chocolat, zestes d’orange, épices ou gingembre !

Bon à savoir : Son nom ne signifie pas “pain court” mais “pain friable” (short s’oppose alors au mot anglais “long” / “stretchy”). Sa délicate texture sablée et friable tient au tiers de beurre que contient la recette. Fondants dans un tasse de thé, délicieux trempés dans un chocolat ou accompagnés de notre caramel au beurre salé…  Miam !

Vous vous lancez dans la préparation de ces délicieux shortbread ?
N’hésitez pas à nous envoyer des photos de vos gourmands (et de leurs gourmandises) à editions@tetraslire.fr  ou à nous tagger sur les réseaux sociaux avec @tetraslire #tetraslire

Cette recette est issue de Tournoi, un numéro qui plonge son lecteur dans le Moyen Âge des chevaliers !

TétrasLire n°46 – Tournoi

Les Quatre Fils Aymon, une chanson de geste médiévale
Illustrations : Cyril Farudja

Poursuivis par la colère de Charlemagne, les quatre fils Aymon se sont réfugiés auprès du roi d’Aquitaine. Ils peuvent compter sur leur fidèle cousin Maugis, sur la calme Yolande et sur leur valeur héroïque pour faire face aux dangers des batailles et des trahisons.
En plus dans ce numéro : un dossier sur la chevalerie à l’époque carolingienne, des jeux, la recette médiévale du shortbread, une légende japonaise médiévale sur les samouraïs.

Vous aimerez aussi...

Right Menu Icon