Troisième concours d’écriture : le tautogramme de la mer

Cette semaine, nous vous proposons de tenter ce petit jeu poétique mis à l’honneur par les poètes de l’Oulipo.

Le tautogramme est une phrase ou un poème dont tous les mots (ou presque) commencent par la même lettre. Pour bien réussir un tautogramme, il faut donc commencer par rassembler le plus de vocabulaire possible (noms, verbes, adverbes, adjectifs) commençant par la lettre choisie. Pour donner une cohérence à l’ensemble, il est bon de choisir aussi un thème pour guider le choix des mots.

Beaucoup d’écrivains se sont essayés au tautogramme… Le plus célèbre d’entre eux, dont la formule a traversé les siècles, est Jules César, avec son fameux tautogramme :

Veni, vidi, vici.

D’autres moins connus ont fait mieux. En 1725, Louis de Court crée une série alphabétique de tautogrammes avec des phrases en A, B , C, etc. Voici le premier :

Alexandre a appris aux ambitieux à attaquer avec audace.

Et voici notre version en T :

TétrasLire, tu travailles trop, tous tes tomes troubleront ta tête ! 

Certains forment des virelangues qui font rire et fourcher la langue :

Douze douches douces.
Didon dîna dit-on du dos dodu de dix dodus dindons.

Voilà un petit tour d’horizon de ce qu’il est possible de faire avec des tautogrammes ! Le jeu vous tente ? Imprimez la fiche et lancez-vous !

Vous avez participé ? 
Découvrez tous les résultats sous la fiche de règles de jeu
 ! 

Bravo à Louise R., 12 ans !

Elle remporte ce troisième concours de l’été, avec le plus long et le plus joli tautogramme de la semaine.

Elle gagne un livre pour apprendre à dessiner des animaux marins super mignons.

 

Et les autres participants?

Ils n’ont pas démérité ! Voici un aperçu de leurs créations !

Longues, courtes, espiègles, illustrées : il y en a pour tous les goûts. Bravo à tous les écrivains en herbe !

Pour poursuivre sur la lancée…

N°65. Moussaillon – Pierre Maël

Pierre Maël, Un mousse de Surcouf
Illustrations : Jame’s Prunier

Guillaume n’a pas 12 ans, mais il a déjà vécu la rude de vie de marin depuis des mois. Alors, quand il se retrouve dans le sillage de La Confiance, la corvette de Robert Surcouf, c’est sans trembler qu’il voit approcher les redoutables navires anglais, avec leurs canons chargés jusqu’à la gueule ! 

En plus dans ce numéro : un dossier pour tout savoir sur les corsaires et les navires au temps de Surcouf, des jeux de marins, une recette de petits bateaux à voile et une page d’histoire de la Guadeloupe illustrée par Cyril Farudja.

Coup de pouce de la rentrée : Frais de port offerts dès 25 € d'achats !

X
Right Menu Icon