L’idée qui évolue au fil de l’été et ressort à chaque temps mort  !

Au départ, il vous faut simplement un petit sac en tissu pour contenir les galets, mais une boîte ou un bocal peut aussi bien faire l’affaire.

Ensuite, on ramasse au fil des promenades de l’été, sur la plage, dans les ruisseaux, le long des sentiers, de jolis galets bien plats et pas trop gros.

De retour à la maison, on les décore au feutre avec des pictogrammes tout simples : émoticônes, arbre, maison, moyens de transport, météo, animaux, etc. Évidemment, on peut compléter au fil des jours la collection de cailloux et de pictogrammes. 

Enfin, dès que l’ennui pointe son nez, dès qu’un voyage un peu long se profile, dès que le djeuner se fait un peu trop attendre, on sort le sac de galets, on en pioche 5 et en avant les histoires… On invente ce que l’on veut à partir des 5 dessins tirés. Drôle, loufoque, complètement tiré par les cheveux, qu’il dure 1 ou 15 minutes, chaque récit sera l’occasion de faire travailler l’imagination, l’élocution, les qualités d’orateur du joueur.

Vous avez décidé de constituer votre sac de galets à histoires? 
Envoyez vos photos (et vos récits) à calliope@tetraslire.fr ou taggez-nous sur les réseaux @tetraslire #tetraslire

Pour poursuivre sur la lancée…

N°45. Sarbacane – Louis Pergaud

Louis Pergaud, La Guerre des boutons (extrait)
Illustrations : Hélène Muller

C’est la rentrée. Les enfants de Longeverne se retrouvent enfin après l’été. L’école reprend son rythme monotone, avec les leçons de morale et d’arithmétique de maître Simon. Heureusement, le grand Lebrac n’est jamais à cours d’idées pour occuper sa troupe après la classe.
En plus dans ce numéro : un dossier sur l’école d’autrefois, des jeux, la recette du toutché franc-comtois et un poème de Charles Cros.

C'est l'été ! Frais de port offerts dès 25 € d'achats

X
Right Menu Icon