Au bout de la patience, la gourmandise !

Et si l’on préparait une bonne brioche qu’on partagera demain, à la table du petit déjeuner ou à l’heure du goûter ? 

Mais pour la réussir, il faudra être patient. Pétrissage, repos, décoration et cuisson, cette brioche russe se mérite. Et c’est parce qu’elle se fait attendre qu’elle est si bonne 🙂

Qu’a-t-elle de russe cette brioche ? Sa forme tressée rappelle les longues tresses dessinées sur les matriochkas, les jolies poupées russes aux joues charnues comme les rondeurs de notre brioche. C’est aussi (et surtout) la pâtisserie traditionnelle de Pâques chez les Russes, qui déploient à cette occasion tous leurs talents pour tresser et façonner des brioches qui sont de véritables œuvres d’art !

N’oubliez pas de partager vos réalisations à editions@tetraslire.fr, ou sur les réseaux en taggant @tetraslire.

Vous aimerez aussi...

Right Menu Icon