Pas de pause pour les gourmands ! 

Après la Chandeleur et ses crêpes alléchantes, place à mardi gras et ses savoureux beignets. Et pour la mi-carême alors ?

Les bugnes sont mises à l’honneur. 
Ces petites douceurs ne datent pas d’hier, il paraît même qu’on en mangeait déjà au Moyen Âge !  En tout cas, ce qui est sûr, c’est que Rabelais en parlait déjà dans Pantagruel qui date du 16ème siècle. 

Mais alors d’où viennent les bugnes ? 
À l’origine, on les mangeait pour mardi gras avant d’entamer le jeûne du Carême. C’était une manière de se faire plaisir avant de se serrer la ceinture. On les croque aussi lors de la mi-carême, pour célébrer le milieu de ce temps de privation qui sépare Mardi Gras de Pâques !

Les bugnes sont d’ailleurs tellement exquises que plusieurs régions de France se chamaillent et se revendiquent comme étant la région d’origine de ces pâtisseries. Mais malgré toutes ces petites querelles, c’est la région lyonnaise qui est aujourd’hui reconnue comme étant le berceau des bugnes. 

Elles se dégustent généralement entre février et mars, à la période du Carême, mais les plus gourmands pourront reproduire la recette à foison, tout au long de l’année, carême ou non, carnaval ou pas !

 Vous vous lancez dans leur préparation ? N’hésitez pas à nous envoyer des photos de vos gourmands (et de leurs gourmandises) à editions@tetraslire.fr ou à nous tagger sur les réseaux sociaux avec @tetraslire #tetraslire

Vous aimerez aussi...

RECETTES, BRICOLAGES, LECTURES...

Du 1er juillet au 31 août, TétrasLire vous envoie chaque jour une bonne idée pour faire pétiller l'été des enfants

MERCI ! Votre inscription est bien prise en compte.

Right Menu Icon